La prise de notes

Pourquoi prendre des notes?

Parce que notre mémoire n'est pas infaillible, et que l'on risque de retenir une information incomplète ou déformée, la prise de notes est nécessaire lorsque l'on veut mémoriser certaines informations.

La prise de notes permet de laisser une trace écrite dans diverses situations:

  • quand on recoit une information orale une seule fois: consignes d'un supérieur, réunion, conférence, cours d'un formateur/professeur, entretien, appel téléphonique...
  • quand on lit un écrit
  • quand on veut retenir une idée

La prise de notes pourra être utile pour soi, mais aussi pour les autres. Dans ce cas, la prise de notes sera généralement restituée sous une autre forme (compte-rendu de réunion, rapport, mode opératoire...).

La prise de notes est particulièrement essentielle pour certaines professions dont le rôle est justement de collecter l'information pour la transmettre à son destinataire (travail de secrétariat).

Se préparer à la prise de notes

La prise de notes peut être manuscrite ou numérique.

Pour une prise de notes numérique:

  • S'assurer que la tablette ou l'ordinateur portable ait suffisamment d'autonomie pour la durée de la prise de notes (batterie chargée, chargeur branchée). Quoi de moins efficace que de se retrouver avec une batterie vide au milieu d'une prise de notes, et de partir à la recherche de son chargeur et d'une prise de courant libre à proximité, voire d'une rallonge pour pouvoir se brancher sur le secteur?
  • Ouvrir le logiciel de prise de notes (par exemple Microsoft OneNote).

Pour une prise de notes manuscrite:

Pour noter au vol une bonne idée, avoir toujours et partout un bloc-notes et un stylo.

Pour une situation prévue de prise de notes:

  • Prévoir la quantité de feuilles suffisante (utiliser le recto uniquement afin de ne pas perdre de temps en retournant la feuille),
  • Prévoir des stylos ou crayons de rechange, et des stylos de couleur qui permettront de valoriser certains éléments.
  • Si les thèmes abordés sont connus d’avance, préparer les feuilles avec les différentes rubriques.
  • Indiquer la date et les circonstances de la prise de notes (réunion, séminaire, formation…)

Lorsque la situation est amenée à se répéter, il peut être utile d'élaborer un document type facilitant la prise de notes (fiche de réception d'appels, tableau synoptique pour rendre compte des réunions...). Voir plus loin la méthode pré-cadrée.

Dans tous les cas, prendre des notes demande de l'attention, de la concentration et une écoute active pour comprendre et mémoriser le message délivré. Il convient donc également de se préparer mentalement à cette activité.

Comment prendre des notes

Noter l'intégralité du message n'est pas une prise de notes (on utilise dans ce cas des techniques -la sténographie- ou des outils -le dictaphone-).

Prendre des notes suppose une agilité de l'esprit pour :

  • Identifier et sélectionner les informations essentielles,
  • Repérer la logique du message et construire un plan,
  • Regrouper les idées qui vont ensemble
  • Synthétiser le message.

Organiser la mise en page

Aérer le texte:

  • Garder une grande marge gauche de chaque feuille libre pour rajouter des notes de révision,
  • Laisser de l’espace avant les titres des parties pour revenir à une notion incomplète,
  • Prévoir un espace en bas de la feuille pour des notes diverses.

Mettre des repères toujours aux mêmes endroits (renvois, références, remarques…).

Utiliser des couleurs, souligner, surligner au fluo.

Utiliser des schémas, des dessins, des tableaux...

Numéroter les pages (1/3; 2/3…).

Utiliser des Abréviations et des Signes

Les signes

Il s'agit de remplacer certains mots par des signes rapides à réaliser (écriture) et sans équivoque (relecture).

Bon nombre de signes usuellement utilisés sont issus des mathématiques ou des sciences. Mais libre à vous d'inventer les vôtres.

Exemples de signes
Exemples de signes pour la prise de notes

Les abréviations

Remplacer des mots par des raccourcis, quand on n'a pas de signes disponibles.

Chaque matière utilise ses propres abréviations conventionnelles, il est bon de les connaître, bien évidemment.

Les exemples donnés ci-après sont de simples propositions. Comme pour les signes, à vous d'inventer les vôtres:

Exemples d'abréviations
Exemples d'abréviations pour la prise de notes

Recourez également le plus possible aux sigles car ils représentent un excellent moyen d'économie lors de la prise de notes.

Exemples: NB, SVP, TVA, ONU...

L'effort, après adoption d'un signe ou d'une abréviation, doit porter sur l'absence de variation dans le choix et l'emploi de ce signe (il faut s'y tenir), pour que, lorsqu'on relit plus tard ses notes, il n'y ait pas de doute sur la signification.

Supprimer des mots

Supprimer tout ce qui n'est pas indispensable à la compréhension.

On peut ainsi supprimer :

  • presque tous les articles (le la un des...)
  • tous les verbes dont la disparition ne gêne pas la compréhension (ex. : "être")
  • tous les éléments de commentaire, de digression, non indispensables à la compréhension de l'ensemble.

Choisir une méthode

Selon la situation et la personnalité de chacun, la prise de notes prend des formes différentes.

La méthode structurée

Cette méthode consiste à ordonner les idées selon une structure numérotée (titres, sous-titres) en les présentant sous forme d’énumération afin de visualiser clairement le plan.

Lors de la prise de notes, il faut être très sensible aux articulations, repérer les mots et phrases-clés. Cette prise de notes, hiérarchisée, facilite le compte rendu.

Recourir à la numérotation hiérarchisée repose sur deux principes :

  • un type de numéros différent selon le rang d'importance de l'idée
  • un décalage (blanc par rapport à la marge) rendant compte du rang d'importance de l'idée.
exemple de méthode structurée
Exemple de prise de notes avec la méthode structurée

La méthode systémique

Il s’agit d’une représentation sous la forme d’un schéma où les informations sont inscrites dans des carrés, rectangles ou cercles et des flèches établissent les relations entre elles.  Cette méthode est surtout utilisée lors de la préparation d’un exposé.

exemple de méthode systémique
Exemple de prise de notes avec la méthode systémique

La méthode pré-cadrée, normée ou standardisée

Des documents sont élaborés afin de recueillir les informations (fiche téléphonique, compte rendu d’accident, tableaux divers). Cette méthode permet de noter les informations importantes et d’éviter des oublis.

exemple de méthode précadrée
Exemple de prise de notes avec la méthode précadrée

La méthode heuristique

Les règles de cette méthode :

  • noter au centre de la feuille le thème traité
  • noter, tout autour, sur différentes branches partant du centre, les mots-clés, phrases courtes ou dessins qui viennent à l’esprit par association libre d’idées
  • poursuivre la ramification des branches par association d’idées
exemple de méthode heuristique
Exemple de prise de notes avec la méthode heuristique

RANGEMENT ET UTILISATION DES NOTES

Immédiatement après la prise de notes, relire les notes:

  • Pour se rappeler l’information
  • Pour vérifier que c’est compréhensible
  • Pour les compléter si nécessaire
  • Pour les organiser mieux
  • Pour ajouter des exemples clairs

On prend des notes pour les utiliser ultérieurement. On ne s'en servira que si on les retrouve, donc si elles sont numérotées et correctement classées (chemises, classeur…)

Les relire et mettre au net rapidement (la compréhension est plus facile quand l'intervention orale est encore fraîche à l'esprit).

Compléter ou clarifier certains éléments si nécessaire.

Ne pas hésiter à demander un complément d’information au besoin (à un collègue, au formateur…).

Travaux pratiques !

Prendre un texte en notes

Comprendre un texte en notes

A télécharger

La prise de notes - version imprimable (PDF)

Top